La community italiana della cooperazione internazionale
Vuoi ricevere ogni giorno i bandi e le news?

INTERSOS – Coordinateur/trice de Protection régionale – Paesi vari

INTERSOS sta selezionando un/a Coordinateur/trice de Protection régionale (Cameroun, Tchad et RCA) da inserire nella sua operatività regionale. Durata 11 mesi. Scadenza candidature 04/05/2021

INTERSOS est une Organisation Humanitaire Non Gouvernementale, à but non lucratif, qui a l’objectif d’assister les victimes de désastres naturelles et de conflits armés. INTERSOS base son action sur les valeurs de la solidarité, de la justice, de la dignité humaine, de l’égalité des droits et des opportunités pour tous les peuples, du respect des diversités, de la cohabitation, de l’attention aux groups sociales les plus vulnérables.

Termes de référence

Intitulé du poste : Coordinateur/trice de Protection régionale (Cameroun, Tchad et RCA)

Code : SR-48-1686

Pays : Cameroun, Tchad et RCA

Lieu d’affectation : Yaoundé, N’Djamena ou Bangui (avec missions regulières au Tchad, RCA et Cameroun)

Date de prise de fonction : 15/05/2021

Durée du contrat :11 mois (4 mois de contrat d’essai)

Sous la supervision de : Directeur Régional (hiérarchique) et Protection Advisor (fonctionel)

Supervision directe de : Supervision technique du staff de Protection (Officiers de Protection et Spécialistes de Protection)                                                                

Personnes à charge : Family Duty Station

Contexte général du projet

Tchad, Cameroun et RCA sont des pays fragilisés par une contexte humanitaire caractérisée par des déplacements de population continus et par des incidents récurrents de protection. Le Cameroun souffre trois différentes crises humanitaires, notamment celle liée aux attaques de Boko Haram à l’Extrême Nord, celle des réfugiés à la frontière avec la RCA et celle dans la zone anglophone du NOSO (Nord-Ouest/Sud-Ouest). Dans le NOSO, à partir du 2017 la population locale souffre de plus en plus des violations des droits de l’homme et des attaques armés ciblant les abris et les écoles premièrement. A l’insécurité, l’accès limité aux services juridiques et de santé, le manque de documentation civile, le risque élevé de VBG, s’ajoutent la fermeture des écoles qui rende les mineurs encore plus vulnérables au recrutement par les GANS. Les déplacements et les attaques qui caractérisent l’Extrême Nord du Cameroun touchent également le Tchad où, dans la province du Lac, depuis le début de la crise relative aux groupes armés non étatiques, les populations continuent à se déplacer, fuyant l’insécurité et beaucoup des incidents de protection ont été rapportés. En 2020, près de 50 000 déplacés internes ont été enregistrés dans la province. La fermeture des frontières avec les pays voisins après le premier cas de COVID-19 en Mars, l’État d’urgence décrété en fin mars 2019 en localisant les départements de Kaya et Fouli comme zone de guerre, sans oublier le déguerpissement des populations le long des frontières ainsi que les restrictions de mouvements qui en résultent, ont eu un impact négatif sur la situation économique et de protection des populations hôtes, retournées, déplacées et réfugiées, augmentant ainsi les risques liés à l’insécurité alimentaire et socio-économique. Ces facteurs accroissent la vulnérabilité des personnes déplacées internes et d’autres populations affectées par les déplacements forcés dans la province du Lac. En ce qui concerne la République centrafricaine, les situations de conflit répétées de façon cyclique ont causé de milliers des victimes créant l’anxiété et la psychose au sein des populations et occasionnant leurs déplacements forcés sur toute l’étendue du territoire. Au 30 Septembre 2020, le total des personnes déplacées internes en RCA était estimé à 640.715 individus composés de 209.672 personnes sur les sites et 431.043 personnes estimées dans les familles d’accueil. La crise que traverse la RCA est plus que jamais une crise de protection tant l’intégrité physique, la dignité et les droits humains des centrafricains sont éprouvés au quotidien. La sécurité et la protection des personnes influent sur l’ensemble de leur vie, depuis leur capacité à se rendre aux champs, à rapporter un incident grave ou à envoyer leurs enfants à l’école. De Janvier à Septembre 2020, INTERSOS a rapporté 2496 incidents de protection dont 1185 cas de VBG documentés et pris en charge ainsi que 321 cas de violences, d’abus et d’exploitation commis contre les enfants.

Le programme de protection qu’INTERSOS est en train de mettre en œuvre dans les trois pays est axé sur le monitoring de protection et le RRM (Rapid Response Mecanism) en tant que portes d’entrée pour l’identification des personnes les plus vulnérables pour en assurer la prise en charge psychosociale à travers des activités structuré individuelles (case management) et de groupe (dans les Espaces Amis des Enfants et les Espaces Amis des Femmes et des Filles). En assurant la prise en charge, le staff INTERSOS a aussi la charge de faciliter l’accès aux services appropriés, tels que la documentation, le cash for protection, l’appui matériel individuel, etc.

Objectif général de la position

En collaboration avec la Direction Régionale et l’Unité Protection du Siège définir et coordonner la mise en œuvre de la stratégie de protection du Cameroun, RCA et Tchad.

Fournir des orientations et conseils techniques au personnel de la protection de chaque pays en veillant à ce que les différentes composantes du programme soient exécutées conformément aux directives internes et aux normes et principes internationaux, afin d’atteindre efficacement les objectifs de la mission, conformément à la vision et aux valeurs de INTERSOS.

Principales responsabilités et tâches

Coordination et support:

  • Contribuer à la conception de la stratégie de protection du Cameroun, RCA et Tchad et fournir un appui technique et une assistance à la mise en œuvre d’activités liées à la protection;
  • Contextualiser et adapter les directives internes et globales, en veillant à ce qu’elles soient déployées et connues par les membres du personnel;
  • Assurer la cohésion et l’harmonisation des activités et services de protection entre les différents sites de mise en œuvre de la chaque mission, aussi à travers l’harmonisation des outils de protection existants et la créations des nouveaux outils pertinents ;
  • Offrir une formation et des ateliers aux membres du personnel de protection pour renforcer les compétences sur des sujets de protection spécifiques identifiés
  • Organiser des formations et des ateliers à l’intention de membres du personnel autre que de protection afin de développer leurs compétences et connaissances relatives aux principes de protection et leur permettre d’intégrer la protection dans différents secteurs (protection mainstreaming);
  • Évaluer régulièrement les besoins et lacunes en matière de protection des populations cibles dans les zones d’opérations actuelles et futures, mettre à jour périodiquement l’analyse de la situation en matière de protection et informer les équipes de programme en conséquence, le cas échant, développer des outils de collecte et analyse des données (protection risks trackers, gender analysis, etc.);
  • Créer des opportunités de partage d’expériences et d’apprentissage au sein de l’équipe de protection afin de renforcer la coopération et la collaboration ;
  • Fournir une analyse de protection stratégique et élaborer des rapports périodiques sur les tendances (comprenant des aspects de l’analyse des conflits, de la problématique du genre et de la gestion des risques) à partir des expériences de programme afin d’améliorer les activités de développement, de mise en œuvre, de définition des politiques et de défense des intérêts;
  • Veiller à ce que les données de protection soient collectées, archivées, traitées, analysées et diffusées selon des modalités éthiques, conformément aux protocoles internes de protection des données;
  • Supporter les missions dans l’utilisation des bases des données de protection déjà en utilisation dans les pays et dans le roll-out de systèmes innovatifs.
  • Prendre part aux processus d’écriture des projet dans chaque mission afin d’assurer la qualité et le respect des standards internes et internationaux des interventions en protection et l’inclusion de la protection transversale dans les autres secteurs d’intervention ;
  • Effectuer des visites de suivi régulières sur terrain et fournir des outils de soutien pour surveiller la qualité de la mise en œuvre du programme;
  • Identifier les opportunités pour de nouvelles interventions de protection et soutenir les évaluations et le développement de nouvelles propositions de projets;
  • En coopération avec l’unité de redevabilité, soutenir l’élaboration de mécanismes de plaintes pour les bénéficiaires et veiller à ce que les plaintes soient traitées correctement;
  • En coopération avec l’unité d’Accountabilty, faire le suivi de la mise en œuvre des Politiques de Protection de l’Enfance(PE) et de Protection contre l’Exploitation et les Abus Sexuels (PEAS) dans chaque Pays;

Supervision et Gestion du personnel:

  • Superviser, encadrer et coacher directement les Spécialistes de Protection et les Officiers de Protection des 3 missions, et effectuer des évaluations de performance régulières (IRP)
  • Examiner les plans de travail des Spécialistes de Protection et des Officier de Protection et définir les priorités avec les Chefs de Projet Protection
  • Organiser des réunions ad hoc sur la protection avec les Spécialistes de Protection, les Officier de Protection et les Chefs de Projet afin de partager les défis et les priorités, et d’élaborer des plans d’action pour y faire face

Réseautage et Partenariat:

  • Établir et entretenir des relations de collaboration avec les donateurs, partenaires, parties prenantes du projet et autres organisations concernés;
  • Entretenir des relations efficaces avec les Clusters Protection, VBG et PE et les groupes de travail connexes au niveau national du Cameroun, RCA et Tchad;
  • Veiller à ce que les spécialistes de protection et les responsables de la protection entretiennent des relations productives avec les sous-groupes sur le terrain;
  • Veiller à ce que les principales préoccupations en matière de protection soient transmises aux parties prenantes concernées afin qu’elles plaident pour le respect des droits de l’homme et des normes minimales de protection;
  • Coordonner avec d’autres services internes pour garantir une bonne collaboration;
  • Réseauter avec les coordinateurs Protection d’autres missions pour partager les ressources et les meilleures pratiques
  • Echanger avec le Protection Advisor et rapporter régulièrement par rapport aux programme des protection des trois pays d’affectation, en assurant la compilation des rapports mensuels de protection de chaque pays, la compilation des bases des données de protection e l’utilisation des indicateurs standards convenu avec le Protection Advisor.
  • Assurer la communication régulière avec la Direction Regionale.

Profil requis

Education

  • Minimum: BA dans un domaine pertinent (sciences sociales, psychologie, travail social, droits de l’homme, droit international humanitaire ou autres domaines liés au développement social et au travail humanitaire)
  • Master (MA ou LLM) en droits de l’homme, droit international humanitaire ou sujets connexes (souhaitable)

Expérience Professionnelle

  • Minimum de cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans des secteurs liés à la protection, de préférence au sein d’une ONG internationale
  • 3 and d’expérience en cas de Masters/LLM

Exigences professionnelles

  • Solide compréhension du contexte d’urgence humanitaire;
  • Capacité de travail dans un contexte sécuritaire très volatile;
  • Capacité à travailler dans un délai serré, avec peu de supervision et sous pression;
  • Grande capacité de communication, écrite et orale, et entretien de relations avec une expérience dans la gestion des équipes de travail;
  • Aptitude à travailler en équipe et de manière autonome.

Langues

  • Maîtrise de l’anglais et Français: excellente communication orale et écrite

Qualités requises

  • Excellentes aptitudes pour le travail d’équipe et l’esprit d’équipe, ainsi que capacité à travailler sous pression et avec flexibilité
  • Excellentes compétences interpersonnelles et de communication et capacité à travailler et à s’intégrer dans une équipe multiculturelle
  • Résolution de problèmes, dynamique, mature
  • En toute confiance capable de traiter avec les autorités et les donateurs
  • Approche proactive au travail
  • Capable de travailler de façon autonome et de jouer un bon esprit d’équipe
  • Flexibilité, capacité de gérer le stress, bonnes compétences diplomatiques
  • Disponible pour partager les installations d’hébergement si nécessaire
  • Acceptation des principes humanitaires et en matière de Protection de l’Enfance et PES

COMMENT POSTULER :

Les candidats intéressés sont invités à postuler en suivant le lien ci-dessous:

https://www.intersos.org/en/work-with-us/field/#intersosorg-vacancies/vacancy-details/5fb4f713a09bfc001e7bbdf3/

Veuillez noter que notre processus de candidature est composé de 3 étapes très rapides: s’inscrire (incluant votre nom, mail, mot de passe, nationalité et adresse Skype), se connecter et postuler en joignant CV et lettre de motivation en version PDF. Avec cette plateforme les candidats pourront suivre l’historique de leurs candidatures avec INTERSOS.

Si vous rencontrez de graves difficultés à postuler via notre plateforme, vous pouvez envoyer un email à recruitment@intersos.org joignant votre CV et votre lettre de motivation (les deux en version PDF) avec comme objet du message: « Platform issue SR-48-1686 Coordinateur/trice de Protection régionale (Cameroun, Tchad et RCA) ».

Veuillez également mentionner le nom, le poste et les coordonnées d’au moins trois références, y compris le responsable hiérarchique lors de votre dernier emploi. Les membres de la famille sont à exclure.

Seulement les candidats sélectionnés pour le premier entretien seront contactés.


Leggi anche



Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *